Thématique: Plagiat
Les règlements de l’Université sur le plagiat
De l’art de ne pas ignorer la loi
OBJECTIFS
  • Connaître les règlements de l’Université de Genève en matière de plagiat
QUIZ
Parmi les situations suivantes, lesquelles peuvent être considérées comme des cas de plagiat ? (plusieurs réponses possibles)
Que risque un étudiant de l’UNIGE reconnu coupable de plagiat ? (plusieurs réponses possibles)
Qui décide de la sanction à prendre dans une situation de plagiat ? (une seule réponse possible)
Valider
(Authentifiez-vous dans Mon espace pour enregistrer vos résultats.)
A RETENIR

Dans la vidéo, Fred vit un véritable cauchemar, mais contrairement à ce que vous pourriez penser, cette situation n’est pas si fictive que cela. En tant qu’étudiant-e-s, vous devez connaître les règlements qui cadrent vos travaux académiques.

A l’Université de Genève, les étudiants sont soumis à la Directive en matière de plagiat des étudiant-e-s. Ses éléments-clés sont :

"Le plagiat consiste à insérer, dans un travail académique, des formulations, des phrases, des passages, des images, ou des chapitres entiers, de même que des idées ou analyses repris de travaux d’autres auteurs, en les faisant passer pour siens. Le plagiat est réalisé de la part de l’auteur du travail soit par l’appropriation active desdits textes ou idées d’autrui, soit par l’omission de la référence correcte aux textes ou aux idées d’autrui et à leurs sources."

"[Des] vérifications sont […] pratiquées sur les mémoires de master et de bachelor, et sur les autres travaux de recherche, dans tous les cas de soupçon de plagiat, ainsi que par échantillons aléatoires."

Par ailleurs, sachez que de plus en plus de mesures sont prises par l’Université pour aider le corps enseignant à détecter les situations de plagiat. Depuis 2016, un module du logiciel de détection de plagiat Compilatio utilisé à l’UNIGE a été intégré à Moodle et Chamilo pour permettre aux enseignant-e-s d’analyser directement les documents déposés par leurs étudiants sur ces deux plateformes.

N’hésitez pas à vous y référer, nul n’est censé ignorer l’existence de cette Directive !


POUR ALLER PLUS LOIN