Test de niveau

Au début d’un travail académique, il faut formuler une question de recherche à laquelle il est possible de répondre immédiatement.
Pour rechercher des documents sur l’influence du manque de sommeil sur la réussite des étudiants, les seuls mots-clés à utiliser pour une recherche documentaire sont : sommeil, réussite, étudiant.
Les encyclopédies sont idéales pour cerner les concepts d'un sujet avant d’approfondir ses recherches.
La référence suivante correspond à un livre :
Merola I, Mills DS (2016). Behavioural signs of pain in cats: an expert consensus. Plos One, 11(2): e0150040.
RERO Explore Genève est l’outil de recherche à privilégier pour accéder à l’article d’un journal électronique auquel l’UNIGE est abonnée.
AND et OR sont des opérateurs booléens que l’on peut utiliser pour combiner ses mots-clés dans les outils de recherche.
Si l’on obtient peu de résultats avec la recherche university AND sport AND result, on peut essayer university AND (sport OR competition) AND (result OR performance) pour élargir la recherche.
Google Scholar est un traitement de texte pour la rédaction de travaux académiques.
Le VPN est un logiciel qui permet d’accéder à sa messagerie UNIGE plus facilement depuis chez soi.
Pour trouver un livre sur les rayonnages de la Bibliothèque de l’UNIGE, il faut en connaître la cote.
Une page web hébergée sur le site d’un organisme mondialement reconnu et dans laquelle la date de mise à jour est indiquée est probablement de qualité.
L’évaluation par les pairs (peer review) est un processus utilisé pour assurer la qualité des articles publiés dans les revues scientifiques.
Si un article publié dans une revue scientifique contient dans le titre un des mots-clés utilisés pour sa recherche documentaire, il est forcément pertinent de le citer dans son travail.
Un logiciel de gestion des références aide à la création de bibliographies dans un traitement de texte.
Dans la fiche de lecture d’un livre, on recopie toujours le résumé proposé par l’éditeur.
Il est possible de présenter la synthèse de ses recherches documentaires sous forme de mind map.
La mise en forme d’un travail académique (polices, marges, etc.) compte également dans l’évaluation finale.
Lors d’une soutenance orale, il est essentiel de résumer l’ensemble de son travail écrit sans rien omettre.
Pendant une présentation orale, il faut se référer en permanence à ce qui est écrit sur les diapositives afin que le public puisse suivre le discours.
A l’UNIGE, les professeurs disposent d’un logiciel permettant de détecter le plagiat dans les travaux académiques.
Utiliser une image trouvée sur le web dans son travail académique sans en indiquer la source est du plagiat.
Si l’on utilise deux fois le même document dans un travail académique, il n’est pas nécessaire d’en citer la source à chaque fois, car elle figure déjà dans la bibliographie en fin de document.
Quand on veut reprendre une idée d’un auteur dans son propre travail, il faut toujours faire des citations exactes des mots de l’auteur entre guillemets pour ne pas être accusé de plagiat.
Pour citer une source dans le texte d’un travail académique, on peut utiliser soit la mention auteur-date entre parenthèses soit un chiffre.
Valider
(Authentifiez-vous dans Mon espace pour enregistrer vos résultats.)